Les outils numeriques au service des associations

Les associations   sont crées a partir de deux personnes dans le but de partager un même objet :sport,culture,social ,politique,religion ….

Deux

c’est un regroupement de plusieurs personnes qui ont besoin de communiquer pour prendre des décisions allant dans leur projet d’activité .L’association 1901 est gérée par des règles dans la mise en place d’un bureau désignant un responsable légal :le président ,avec un trésorier et un secrétaire (communication interne et externe)

bureau

 La personne  désigné pour la communication est le secrétaire .Jusqu’à  maintenant les débats sur les projets d’associations se font en assemblée générale avec les adhérents dans un système démocratique ou le vote est pratiqué pour la prise de décision .Les assemblées générales sont obligatoires ,tout comme les réunions de bureau ou du conseil d’administration , il n’est pas facile de faire concorder les informations pour les décisions puisque il faut que tout le monde adhère. Le rôle du secrétaire est  dans la communication .

 Les outils numériques sont devenus importants :

mail

– dans la rédaction des courriers comme le traitement de texte et le mailing ciblé.

-la consultation de l’agenda de document partagé dans le nuage  .

Tatou

Les forums de discussion permettent de prendre les avis  des adhérents sur leurs opinions , souvent ,des sujets d’objets d’assemblées générales prennent genèse dans ces blogs .l’extention de la visioconférence dans le hangout permet aussi des assemblées virtuelles .

facebook

Les réseaux sociaux permettent de partager et d’informer les contenus d’activités ,voir de se faire connaître aux autres  , le but de la notification étant d’obtenir des likes et des partages sur facebook .Désavantage pour facebook c’est de retrouver les notifications parce que plus le réseau s’agrandit plus l’information devient difficile à faire passer car les groupes d’amis s’entremêlent .Le modérateur ne partage pas à tous les notifications en même temps sur la partie non professionnelle .Ensuite la vérification des identités n’est pas contrôlées …..Sauf sur signalement(appel a témoin?)

groupe indien

Le site internet:la vitrine de l’association trouve des applications faciles de mise en route avec des hébergeurs avec des  sociétés de communications et de diffusions.On y trouve toutes les informations nécessaires sur la vie de l’association .

vista 2

Le recensement des outils permettant la dynamique de groupe sont nombreux mais ce qui est important c’est l’interaction avec les commentaires et les likes comme dans WordPress .L’avantage que cet outils procure c’est la rapidité pour retrouver les articles avec les mots clefs .

wordpress

Puis il y a notre meilleur ami :le téléphone portable qui en plus de sa première fonction permet d’avoir accès à toutes les nouvelles applications et la fonction google drive permet d’avoir accès a tous ses documents partagés dans le podcast .

tl

Par ailleurs il existe des lois qu’il faut respecter sur la protection des données et des personnes,pour cela il est important de montrer que la gestion de ces outils est maîtriser par les dirigeants. Parce que laisser la gestion des outils numériques à des adhérents pourrais entraîner des problèmes d’éthiques ,par exemples l’utilisation de photos inappropriées ou relevant du non respect de la vie privée .

groupe

Il existe un organisme qui protège le président en cas de collecte d’information personnel des adhérents: c’est la CNIL .Dans la création d’un site il est important aussi de définir dans la page d’accueil le code législatif qui gère les informations .

indien

Ce qui est intéressant Dans l’analyse de Pascal Choteau c’est le rapport aux sites libres qui fonctionnent sur le don et contre don ,dans le but de gérer au mieux une communauté,c’est une sorte de loi d’échange ayant pour source les sociétés archaïques qui avaient des codes de vie .Ils permettaient de vivre en harmonie avec les membres du clan et des autres tribus .Mais la limite de ses sociétés c’est qu’elles sont basées dans la régulation du marché économique au nom de la paix sociale  avec des tabous. Elles pourraient devenir un modèle pour le neo-libéralisme, a fortiori ne proposer que des relations commerciales entre les internautes .C’est pour cela que vivant dans une société moderne et démocratiques ,il est nécessaire de légiférer le monde du web ,outre dans les sociétés archaïques la justice était barbare(vendetta) .

En conclusion, dans la vie courante de tout le monde et dans les associations les outils numériques sont devenus des outils de communication indispensables , la plus part des personnes semblent par bons sens bien s’en servir .Les associations pourrais servir de modèle dans les échanges car elle sont par définition a but non lucratif .

6 réflexions sur “Les outils numeriques au service des associations

  1. Bonsoir Gérard,

    Trois remarques sur des points qui ont attirés mon attention plus particulièrement:
    – sur le rôle de qui communique dans une association, il me semble que le modèle du bureau (de l’association) qui communiquait se trouve quelque peu chamboulé au vu des multiples canaux de communication qui existent maintenant (deux exemples, l’article d’Elisabeth avec de nombreux modes de diffusion ou de part mon expérience de président d’un club de judo; je me suis aperçu qu’une page facebook montée par les adhérents vivait en parallèle du site officiel… donc nécessité de l’intégrer dans le plan de communication générale sans freiner l’élan des adhérents….)
    – sur l’importance d’un outil que l’on classe dans le hardware (matériel face au logiciel ou programme dit software), je pense que tu as raison d’insister sur l’importance de cet outil qui change la façon de communiquer par son accessibilité pour tous (ou presque), l’ordinateur est encore connoté travail, pas le smartphone (et on devient un vrai reporter avec!!)
    – sur la CNIL, pour moi, je pense qu’elle protège plus les adhérents que le président(e), en effet, il ne peut pas faire ce qu’il veut de son fichier adhérent (et donc des données personnels qui lui sont fournies)… et cela peut être vu comme une contrainte car la CNIL demande de déclarer les fichiers adhérents et les utilisations qui en sont faites (en mode diffusion numérique)

    PS: j’aime bien les illustrations avec les apaches (de plus qui ont prêté leur nom au système libre qui équipe la majorité des serveurs web de la planète)

    J'aime

    • En effet la diffusion com faite en paralelle par les adherents est une initiative qui peut etre moteur pour l’association ,mais par expérience au sein de mon association centre nature gravona qui gérait les compétiteurs paintball,ce fut benefique en un premier temps mais les adherenst avait plus une demarche personnelle par la suite dans le fait de se montrer(effet facebook) plutot que dans le fait de s’investir dans une demarche associative ….Car il avait plus tendance a montrer leur performance plutot que d’englober tout le travail d’equipe qui avait été fait pour arriver aux resultats .Et les objectifs de groupe furent remplacés par des objectifs personnels,ainsi ceux qui voulaient juste faire de la competition histoire de se faire plaisir ont été banalisés par ceux qui cherchaient la performance .le resultats a été d’avoir des supers joueurs pros mais avec peux d’adherents et pour moi dans ce bénévolat je ne prenais plus de plaisir .

      J'aime

      • Entièrement d’accord, la complication est donc de laisser des initiatives mais en même temps de bien clarifier les règles d’utilisation de ces nouveaux canaux de diffusion (ou plutôt les objectifs suivi au service du projet associatif in fine… sans décourager les bonnes volontés, pas facile!).
        Pascal

        Aimé par 1 personne

      • Oui, bien clarifié l’utilisation des medias c’est important mais si j avais a nouveau a recommencer ce type d’expérience, je clarifierais surtout les objectifs personnels des adhèrents pour créer des sous groupes d’objectif complémentaires entre eux .(divisé pour mieux regner) pas super….mais la nature humaine étant la ,il est nécessaire de savoir ce qu’attendent personnellement les adhérents pour incorporer leurs convictions dans une dynamique de groupe .Exemple le parcours Ardi ou dans l’élaboration du plan nous prenions l avis de chacun en évaluant les compétences moteur et cognitives pour réaliser l’objectif .Existe t il un logiciel qui croiserais toutes ces données ?

        J'aime

      • Le cerveau 😉 (l’outil génial qui croiserait de nombreux canaux semble voué à l’échec, vu le nombre d’applications qui émergent et des usages avec inventés par les utilisateurs)

        J'aime

      • C’est la que la neurobiologie commence a intervenir et franchement c’est un peu flippant car science sans conscience n’est que ruine de l’âme

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s