Analyser pour choisir des outils numériques

Sur cette thématique des outils numériques, Elizabeth a lancé la première son analyse avec des déclinaisons avantages/inconvénients pour chaque typologie d’outils.

La commande dans ce module de formation porte sur les outils des nouvelles technologies à la disposition de la mise en place d’une stratégie organisationnelle. Je vous propose donc des liens pour une approche réflexive et une approche plus technique.

Lire la suite

Les outils numériques

Souvent les logiciels ou outils numériques par leur fonctionnement complexe produisent un contre-effet, c’est à dire au lieu de venir au service de la structure, ils génèrent une complexification du fonctionnement, on ne parle pas plus que du logiciel et plus du but initial recherché (exemple: je mets en place un logiciel agenda partagé pour savoir où sont les salariés, à quels moments on peut se rencontrer…. au fil du temps, le logiciel n’étant accessible que depuis l’ordinateur du bureau, les personnels se retrouvent avec plusieurs agendas, dont leur carnet papier traditionnel… et au final plus aucun agenda n’est vraiment à jour, donc pas de résultat et du temps et des incompréhensions dans le management généré).

Donc après quelques éléments de réflexion, je vous proposerais une liste d’outils avec des usages très spécifiques (et les liens vers les articles expliquant comment et pourquoi les utiliser) et deux articles sur l’assemblage de plusieurs outils autour d’un agrégateur (qui permet de créer un point d’accès central aux outils que l’on utilise).

Lire la suite

Identité numérique publique

Le blog collectif est publique comme de nombreuses informations sur vous qui doivent être visible sur la toile (le web). Nous vous proposons de réaliser une présentation d’un de vos collègue de formation, ce uniquement à partir d’informations publiques que vous recueillerez sur internet…. attention démarrage des googlisation!

L’identité numérique en question: doit on la subir ou peut-on la façonner (la maitriser paraissant illusoire)?

Il n’est pas rare d’entendre certaines personnes dire que comme elles n’utilisent pas les réseaux sociaux (surtout Facebook) il ne peut pas y avoir de contenus dérangeant sur elles… Ce serait penser que nous vivons dans un monde ordonné où chacun vous demanderait votre autorisation avant de publier un texte, une photo ou une vidéo!

De plus, il y a de forte chance que lors d’une googlisation (ou d’une introduction dans les profils Facebook de vos proches), on retrouve à la fois du contenu sur votre vie publique (professionnelle ou associative ou politique) et votre vie privée (familiale ou associative ou engagement politique/syndical personnels).

Le conseil serait donc plutôt de vérifier et façonner son identité numérique, sans phobie mais avec sérieux quand même. De plus; s’intéresser à sa propre identité numérique permettra un rôle éducatif envers les jeunes mais aussi envers vos salariés ou collègues…

Pour le côté éducatif, voici un jeu pour comprendre les traces laissées sur le web:

http://www.2025exmachina.net/

Un exemple d’article plus complet avec fiches pédagogiques du site Eduscol:

http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique/janvier-2013/enseigner-lidentite-numerique

Et un site qui permet de tester son identité sur les réseaux sociaux (visibilité publique et pour vos contacts, donc en vous connectant):

http://www.maif-netsurlenet.fr/